VOUS AVEZ OUBLIÉ VOS IDENTIFIANTS ?

CRÉER COMPTE

Cet été tout le monde est heureux de voir nos bleus et bleuettes en argent lors de ces championnats du monde 2018 des U17 garçons et filles. Et je suis très heureux également pour toutes ces joueuses et joueurs qui ont travaillé dur pour arriver à se hisser aussi haut dans la hiérarchie mondiale.

Malheureusement les scores sans appel ont laissé peu de chance aux formations françaises face à l'ogre imbattable Américain. -43 points en final pour les gars et -52 en final pour les filles... Pour tous basketteurs je crois que cela s'appelle se faire « botter les fesses ».

Alors pourquoi ces défaites sans appel ? Pourquoi le basket français si prêt du but s'est heurté à un mur infranchissable ? Est-ce un problème de formation, de physique ou autre chose ?

Je ne voulais pas m'exprimer sur ce sujet il y a deux jours car en fait c'est pour moi encore répéter les mêmes choses que je m’évertue de transmettre à mes joueurs et coaches chaque jour. Mais cette semaine plusieurs coaches m'ont demandé mon avis connaissant mon parcours atypique...

En effet comme tu le sais peut-être, je vais souvent aux U.S.A et cet été encore au Canada et ceux depuis l’année 2000. J'ai même passé un an dans une prep school aux USA au cœur de la formation à l’américaine dans l'Indiana, berceau du basketball U.S.

Alors voici ce que j'en pense. Tu dois savoir d'abord que ce qui m’intéresse avec cet article, est la progression individuelle des joueurs, je ne fais pas de politique et je ne travaille que pour moi et ma conscience, en toute objectivité sur deux mondes que je connais assez bien, à savoir le système de formation français et celui aux U.S.A.

Sur le plan collectif: J'ai vu des coachings très différents entre les deux nations. Coté français j'ai remarqué que les coaches ont favorisé beaucoup leurs cadres, avec un temps de jeux parfois trop important ? De même que les coaches français ont préféré des systèmes fermés mettant en valeur leurs meilleurs joueurs... Pour les Américains, j'ai vu une approche plutôt de groupe avec des systèmes de jeux très simples et plutôt des principes de jeux où tout le monde a le droit de s'exprimer. Cette approche se retrouve chez de nombreux coaches d’équipes jeunes aux U.S.A et je pense que c'est mieux pour la formation collective de nos jeunes. N'oublions pas que ces joueurs n'ont que 16 ans et donc que leur formation collective est loin d’être terminée.




Sur le plan physique : Je pense que si nous arrivons à ce niveau de la compétition c'est que certainement nous sommes le seul pays à pouvoir rivaliser (avec le Canada) en termes de qualité physique avec les U.S.A. Nous avons comme eux de la taille, des joueurs athlétiques et explosifs. Par contre dans les faits on voit quand même une différence d'impact physique sur le terrain et cet impact est encore plus marqué chez les filles.

Pour moi cela est dû à plusieurs facteurs :

1/ Une préparation physique sensiblement différente et une culture du sport très différente.

2/ Une meilleur approche de la nutrition et de la diététique, sur le suivi des joueurs cela dépendra des structures dans lesquelles ils sont mais aux U.S.A la prise en charge est sensiblement meilleure après cela dépend toujours du sérieux des athlètes.

3/ Une culture de l'échauffement, de la musculation et des étirements très différentes et bien meilleurs aux U.S.A dès le plus jeune age.

4/ Un niveau de compétition toute l’année bien supérieur aux Etats-unis. 6 millions de joueurs dans le système scolaire U.S avec 50 à 60 matches par joueur et par an dès 12 ans et une adversité toute l’année bien supérieure contre des joueurs pourtant du même age ! ( A l'inverse de la France où nos potentiels jouent souvent surclassés ce n'est pas le cas en Amérique du nord)

Sur le plan de la technique individuelle : Je vois moins de différences également chez les garçons que chez les filles. Mais le niveau de tir et de 1c1 entre nos deux pays est flagrant. Là où tous les joueurs des États-Unis sont capables de jouer leur un contre un et tirer, nos bleus et bleuettes peinent beaucoup dès qu'il y a de la défense sérieuse... En fille la gestuelle de tir est catastrophique et tout va trop vite pour trouver un tir ouvert... Les un contre un sont inexistants ou forcés. En garçons plus de qualité et de technique individuelles de un contre mais vite stopper par des défenses très agressives tout le match. La gestuelle de tir est meilleure mais peu de shooteurs fiables et réguliers mais ça ce n'est pas nouveau dans nos équipes de France jeunes et seniors... (voir mes videos sur la vérité sur le tir).

Une agressivité individuelle très différente !!! Oui sûrement comme moi tu as dû être surpris de la différence d'engagement et de la différence d’agressivité (écran, contre attaque, 1c1, rebond offensif etc...). Pour moi c'est pas un scoop, c'est d'ailleurs ce que je prône dans mes camps toute l’année, le Français a toujours été soft et ne sait pas s'entrainer à haute intensité, les américains eux le font depuis le plus jeune âge. C'est ainsi que plusieurs fois dans le match des gars on vois 3 joueurs des U.S.A la tête dans le cercle ou les filles se prendre un nombre important de contre attaques et des écrans de qualité qui ont percés nos défenses pourtant réputées solide.

Ces différences de niveau peuvent-elles être corrigées ?

Bien sûr que oui !!! Il suffit de le vouloir et d'ouvrir les yeux. Les joueurs Français au sortir du centre fédéral chez les garçons ou même avant comme Cazalon font souvent le choix de partir se former aux U.S.A afin de compléter leurs formations. Les filles elles sont peu nombreuses malheureusement et préfèrent plus souvent les centres de formation ou devenir pro tout de suite. Qu'adviendra t'il de leur formation en club pro ? Je ne vous fais pas de dessin, les clubs pro ne forment pas ils gagnent des matches !!! Pour moi un joueur ou une joueuse de 16 ans est loin d'avoir fini sa formation individuelle et collective et donc doit songer à son avenir basket et surtout d’étudiant même avec une médaille d'argent entre les dents... De plus devenir pro ou aspirant dans un centre de formation pour ces joueurs à 17 ans ne permet pas de faire des études supérieurs dans de bonnes conditions. D'ailleurs combien en font ?

Quand à celles et ceux qui veulent évoluer individuellement la solution est le training individuel et là je vous renvoie à mon travail de tous les jours. Cette approche est naturelle aux USA, en France la perception d'avoir un trainer est mal vu et pas prête de changer... et pourtant que font nos joueurs N.B.A chaque été avant leurs saisons ? Du training individuel avec des coaches de boxe, des trainers pro privés et non des coaches de leurs franchises... bref ils bossent et pourtant ils ont plus de 25 ans, ils sont pros, millionnaires mais ils savent ce qui est important pour devenir meilleur...

Pour toutes ces raisons je ne pourrai que trop te recommander de consulter mes solutions de sport études basket dans mes pages.

HAUT